Derniers travaux

Spasme temporel

Spasme temporel : big-bang et multiplicité des formes qui se répètent à l’infini.

Création en cours

La séduction de l’intelligence artificielle

Aphrodite Intelligente et La séduction de l’IA sont des réflexions sur le pouvoir de séduction de la beauté. Comme si l’innocence de la beauté ne peut pas camoufler une réalité plus sordide.

Nouvelles

Éclosion | 2020 / 01 / 12

Éclosion est destinée à être affichée comme une murale. Certaines textures en demi-teintes ont été ajoutées à l’illustration pour créer un élément de surprise lorsque vous regardez de plus près.

Les dégradés offrent une dimension supplémentaire de chaleur aux couleurs plates.

L’art numérique est idéal pour la pollinisation croisée entre les pièces, créant ainsi des œuvres d’art en constante évolution. Par exemple, la genèse de cette pièce est une version en noir et blanc utilisant des demi-teintes au lieu de couleurs.

Éclosion en noir et blanc

Éclosion en noir et blanc

 

Portrait bourgeois de Lady Agnew
de John Singer Sargent
| 2019 / 07 / 20

Les portraits de la bourgeoisie de la fin du XIXe siècle me fascinent. La technique utilisée par ces artistes — ici John Singer Sargent — est remarquable et annonce l’abstraction de l’art moderne.

 

Ego-portrait | 2017 / 09 / 02

Ego-portrait

Le portable a popularisé la pratique de l’autoportrait avec l’irruption des « selfies ».

La série Ego-portrait est un épanchement sur la vanité. La beauté universelle d’un visage repose sur le canon esthétique du nombre d’or. C’est-à-dire que les proportions entre la position des yeux, du nez et la bouche sont basé sur la valeur du nombre pi (1,618).

Pour ce faire, j’ai manipulé mon selfie, en découpant la partie gauche du visage et la reportant vers la droite, créant ainsi une image correspondant au ratio idéal. J’ai ensuite conservé les éléments caractéristiques de l’anatomie de mon visage. Le traitement décoratif de l’image renforce la superficialité du sujet, demi-ton à la Andy Warhol et un diagramme de Voronoï.

Participation à l‘Exposition internationale d’estampe numérique

 

Dada | 2016 / 07 / 13

Le dadaïsme s’est d’abord exprimé dans les arts graphiques. Des graphistes tels que Kurt Schwitters ont développé un langage pictural composé de caractères mobiles reproduits sur des presses typographiques mécaniques. Ce moyen de reproduction confère aux publications dadaïstes leur style caractéristique fait main.

Le dadaïsme met les mots en vedette. Des mots pigés au hasard sont réassemblés suivant l’ordre du tirage. La typographie des mots brise les normes graphiques de l’époque en combinant des polices de caractères modernes aux caractères traditionnels, créant une composition chaotique. Dada a aussi marqué le théâtre par ses textes insolites et ses costumes excentriques.

Dada 1 et Dada 2 explorent ces aspects du dadaïsme. Les dessins aux motifs géométriques sont inspirés de costumes de scène. Leurs traitements iconiques sont un traitement contemporain, même si Dada a beaucoup employé les caractères Dingbat comme le pictogramme de la main.

Les effets spéciaux de vieux papier et de couleurs délavés sont un rappel des œuvres dada exposées dans les musées. Ces publications n’étaient pas conçues pour durer longtemps. Elles étaient des gestes révolutionnaires contre la bourgeoisie et l’établissement en réaction aux horreurs de la Grande Guerre.

Manet — Un bar aux Folies Bergère | 2013 / 08 / 18

 

Une interprétation de Un Bar aux Folies Bergère par le peintre Édouard Manet.

La transposition des coups de pinceaux en lignes s’est avérée être un véritable défi. La technique impressionniste ne se prête pas bien au dessin au trait.

La femme derrière le bar était connue sous le nom Suzon, et elle a travaillé aux Folies Bergère au début des années 1880.

 

un_bar_aux_folies_bergere