S’Affranchir! POST-ART

Les expressions artistiques qui retiennent mon attention ont en commun la maîtrise technique. Que ce soient les peintres-académiciens de l’époque victorienne ou de la belle époque, avec leurs portraits bourgeois et les commandes d’état, ou encore, des peintres réalistes de l’après-guerre comme Lucien Freud ou Alex Colville, et des artistes conceptuels comme Anish Kapoor ou Banksy.

Ma démarche actuelle se définit par une urgence d’exprimer la pertinence du moment, et de développer un langage artistique évolutif qui s’inscrit dans la mouvance de l’art contemporain. Les âges de la vie est une œuvre créée par ordinateur, et reproduite sur une planche de contreplaquée découpée au laser. Elle se situe dans le mouvement de l’art urbain et des graffitis. L’adaptation animée de l’œuvre met en action formes et couleurs, tout en décrivant la genèse graphique de la composition centrale. La trame sonore est une composition créée par un logiciel de création musicale qui assigne des notes et des instruments aux couleurs RGB de l’image.
Le thème de l’exposition S’Affranchir ! POST-ART m’a posé des défis techniques et de logistiques. S’assurer que l’œuvre est assez solide pour résister à plusieurs envois postaux sans la protection d’un emballage. Respecter la consigne de frais d’expédition. Intégrer l’adresse du destinataire et l’adresse de retour à l’ensemble de l’œuvre.
Lorsque je me suis rendu au bureau de poste, le commis derrière le comptoir était incrédule. Elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi je voulais envoyer le colis sans protection. Il est aussi important de noter que les carrés noirs sur le sexe des personnages sont présents, non par pudeur, mais pour respecter les règlements sur l’expédition de matériel érotique par la poste…

Affranchir a été envoyée par la poste sans emballage à plusieurs galleries dans le cadre d’une exposition intinérante.